fbpx

Jeûne intermittent : est-il efficace pour perdre du poids ?

Intestins et digestion

Le jeûne intermittent (ou fasting) est cette fameuse technique dont on entend parler depuis maintenant plusieurs années. Le principe consiste à alterner des périodes où l’on s’alimente et d’autres où l’on s’arrête de manger. Cette méthode peut être adoptée de temps en temps ou pendant toute l’année. Il est aussi possible de réaliser des cures ponctuelles sur une ou plusieurs semaines ou uniquement de jeûner durant le week-end.

Cette méthode qui présente certains bénéfices pour la santé, mais qui est également plébiscitée par certains pour ses propriétés amincissantes. 

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ? Quels sont ses bienfaits ? Est-il vraiment efficace pour perdre du poids ?

Je te livre les réponses à tes questions dans cet article !

Assiette de légumes colorée sur une table en bois à côté d'un réveil bleu indiquant 7 heures du matin

Qu’est ce que le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent ou jeûne par intermittence est un mode alimentaire qui consiste à alterner des périodes de privation de nourriture et des périodes d’alimentation normale. Il s’agit d’avoir uniquement 8 heures sur une journée pendant lesquelles on mange. Et les 16 autres heures, on va avoir une période de jeûne. Sur 24 heures, on mange donc uniquement pendant 8 heures et on jeûne pendant 16 heures.

Les bienfaits du jeûne intermittent 

Maximiser le temps de repos du système digestif

Tout d’abord, ce jeûne intermittent va permettre de maximiser le temps de repos de notre appareil digestif. Il faut savoir que notre appareil digestif, de la bouche jusqu’à l’anus, met du temps et prend beaucoup d’énergie à notre organisme. Le fait de le mettre au repos pendant 16 heures va permettre d’économiser une énergie digestive qui ira à la réparation de l’organisme. Ou bien si l’on travaille, elle ira au niveau du système nerveux, etc.

Meilleure élimination des toxines et régénération des cellules

Ce jeûne va ensuite permettre d’avoir une longue période de repos digestif. On éliminera mieux les toxines. Normalement, c’est à cela que sert ce repos digestif. Une meilleure énergie sera disponible pour éliminer les toxines.

On va également régénérer les cellules parce qu’il y a également beaucoup plus de temps de régénération.

Augmentation de la production de l’hormone de croissance

Et un des nombreux bienfaits qui aident à la perte de poids, c’est notamment l’augmentation de la production de l’hormone de croissance. C’est environ plus de 2000 %, ce qui est conséquent. Cette hormone de croissance est notamment une hormone qui est synthétisée la nuit et qui aide à prendre du muscle grâce à de l’exercice physique. Cette hormone aide également à perdre du gras, notamment au niveau du ventre. Elle aide à diminuer la graisse abdominale. C’est donc une hormone très importante pour la perte de poids.

Diminution de l’insuline

L’insuline est une hormone que fabrique l’organisme en réponse à une augmentation de la glycémie, c’est-à-dire le taux de glucose dans le sang. Si on mange des glucides : des fruits, du pain, des pâtes, du riz, cela va augmenter le taux de glucose dans le sang. Et le corps n’aime pas les variations. Il préfère lorsque tout reste stable, et que la glycémie reste aussi plus ou moins stable. Le sucre dans le sang va augmenter, ce qui va faire appel à l’insuline qui est l’hormone, qui va prendre le glucose dans le sang et qui va l’amener au niveau des cellules pour qu’il soit utilisé sous forme d’énergie d’une part, mais aussi de réserves. L’insuline est une hormone qui transforme le sucre en gras et qui le stocke. C’est donc une hormone de stockage qui va favoriser la prise de graisse, notamment au niveau de la graisse abdominale ou de la graisse viscérale.

Le jeûne intermittent permet donc de diminuer cette production d’insuline.

Mais comment se passe exactement la pratique du jeûne intermittent ? 

Le jeûne intermittent est une technique où l’on mange que 8 heures par jour, souvent du midi au dîner, donc de 12 heures à 20 heures. Le problème est que ces horaires ne correspondent absolument pas à notre chronobiologie, c’est-à-dire à nos rythmes biologiques naturels. Le matin, l’organisme a besoin d’énergie, de protéines, de lipides, etc. C’est ce qui va lui permettre de synthétiser un certain nombre d’hormones, de messagers chimiques pour le cerveau, d’empêcher d’avoir des coups de mou, des grignotages, etc. Ne pas manger le matin va perturber l’organisme. 

Ne mangeant pas de petit déjeuner le matin, on aura donc tendance à manger un peu plus au dîner pour compenser. Or, le dîner doit être le repas le plus léger de la journée. Donc, en ne mangeant rien au petit déjeuner et en prenant un dîner plus copieux, cela inverse complètement notre métabolisme. 

Cela dérègle nos rythmes biologiques et c’est le meilleur moyen de prendre du poids. 

Si tu fais le jeûne intermittent et que tu veux bénéficier de tous ces bienfaits, il est préférable de commencer à 8 heures et de finir à 16 heures. Dans ce cas-là, tu sauteras le repas du soir. 

Socialement, ce n’est pas forcément le plus simple. Lorsque l’on rentre le soir, on a envie de partager ce qu’il s’est passé dans la journée, de retrouver nos proches.C’est pour ça qu’en général, on saute le petit déjeuner. Néanmoins, ce n’est pas la meilleure solution pour ton organisme !

La restriction calorique engendre une diminution du métabolisme

La restriction calorique engendre une diminution de ton métabolisme. Depuis des milliers d’années, l’homme est soumis à des périodes de famine. Aujourd’hui, nous n’avons plus de famine. Nous avons des périodes de richesse alimentaire. Ou en tout cas, nous ne sommes pas soumis à des grosses récessions, à moins qu’on le souhaite et soit alors dans une période de jeûne. Mais le corps en a gardé la mémoire. Et pour que l’on survive à ces famines, il met en place une hormone qui va jouer au niveau de la thyroïde. C’est une glande qui synthétise des hormones qui permettent de stimuler tout le métabolisme de base. Si cette glande est au ralenti, tout le métabolisme de base sera au ralenti, c’est-à-dire que l’on dépensera moins d’énergie et que l’on aura tendance à prendre du poids avec le même bol alimentaire.

Lorsque l’on est en période de famine et ou en période de restriction alimentaire, il y a une hormone qui va jouer sur la thyroïde et qui va ralentir les hormones thyroïdiennes pour que finalement, le métabolisme s’adapte à vivre avec uniquement l’énergie que l’on lui donne. C’est comme cela que l’on a réussi à survivre. Cela va dérégler encore plus cette restriction calorique, puisque l’organisme va se mettre à ralentir. Le poids va stagner ou pire, augmenter. Et le jour où l’on reprend un petit déjeuner normal, cela va encore plus augmenter.

Le jeûne intermittent est une bonne technique pour perdre du poids à condition de jeûner le soir et pas tous les jours afin que l’organisme ne s’habitue pas à cette restriction calorique. 

Pour plus d’informations, voici ma vidéo YouTube :

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer lire :