fbpx

Le gluten : pourquoi faut-il l’arrêter ?

Intestins et digestion

L’intolérance au gluten, plus connue sous le nom de la maladie cœliaque, touche environ 10% de la population en France tandis que 15% de la population serait essentiellement sensible au gluten.

Un régime sans gluten peut donc être un traitement réservé aux individus ayant reçu un diagnostic médical de maladie cœliaque ou d’hypersensibilité au gluten.

Dans cet article, je t’explique pourquoi arrêter le gluten, la différence entre les intolérants, les allergiques et les hypersensibles au gluten. Je t’aide à identifier les aliments qui contiennent du gluten et te donne mes meilleurs conseils pour limiter cette protéine afin de préserver ta santé et ton bien-être.

Qu’est-ce que le gluten ?

Le mot gluten a une origine latine qui signifie tout simplement « colle« . C’est un terme générique qui désigne des protéines que l’on retrouve dans quelques céréales très répandues dans notre alimentation comme le seigle, le blé, l’orge, le kamut et l’épeautre.

Le gluten se forme au cours de la panification, lors de l’étape du pétrissage. Il est très utile car il donne une élasticité aux pâtes,et permet à la pâte de lever.

On le trouve dans le pain, les pâtes, les biscuits, et les produits de boulangerie, mais aussi dans d’autres produits transformés.

Pourquoi le gluten fait-il polémique ?

La muqueuse intestinale est la source de tous tes problèmes, mais c’est également la source de ta bonne santé. Tu ne peux pas être en bonne santé si ta muqueuse intestinale est altérée. Même chez un individu qui ne souffre ni d’allergies ni d’intolérances, le gluten va tout de même avoir des effets délétères parce qu’il va coller. Les petites villosités intestinales sont là pour capter tous les nutriments issus de la digestion au niveau de la muqueuse intestinale.

Le gluten va donc coller et irriter la muqueuse intestinale, ce qui va générer une hyper perméabilité intestinale.

Qu’est ce que l’hyperperméabilité intestinale ?

Il s’agit de l’intestin qui devient “une passoire”. Cette hyper perméabilité intestinale va poser un certain nombre de problèmes.

Il va y avoir une réaction du système immunitaire et une altération de la flore intestinale. Une inflammation de bas grade ou chronique, des pathogènes vont entrer dans l’organisme. Cela va engendrer un certain nombre de perturbations qui sont néfastes pour l’équilibre de la santé et du bien-être. En effet, les liens forts qu’il existe entre l’intestin et le cerveau sont désormais reconnus.

Comment savoir si on a une sensibilité au gluten ?

En dehors de tout contexte d’intolérance ou d’allergie,il est préférable de le limiter.

Pour savoir s’il s’agit d’une allergie au gluten, il faut doser ce que l’on appelle les IgE. En général, les médecins le font assez facilement et régulièrement.

Ensuite, pour voir s’il existe une intolérance, il faut doser les IgG. Ce sont des immunoglobulines qui vont mettre en avant cette intolérance. Ces tests ne pas sont remboursés, il faut aller dans des laboratoires spécifiques afin de faire des dosages de tests d’intolérance comme le laboratoire LIMS-MBnext.

Quels sont les symptômes d’une intolérance au gluten ?

Les symptômes peuvent être nombreux : ballonnements, spasmes, selles anormales (diarrhée ou constipation), difficultés à déféquer, difficultés d’élimination du mucus par le rectum, etc.

Ou encore : brûlures d’estomac, nausées, maux de tête, douleurs dorsales et lombaires, insomnies, fatigue, etc.

Si tu souffres d’au moins un de ces symptômes, mon conseil est d’éviter totalement le gluten pendant au moins 3 semaines. Si tu ne constates aucune amélioration, c’est qu’il faut chercher une autre cause.

Quels sont les aliments qui contiennent du gluten ?

Un moyen mnémotechnique existe : le sabot (seigle, avoine, blé, orge). Ce sont les céréales qui contiennent le plus de gluten.

Le maïs, les pommes de terre, le riz, le quinoa, le sarrasin ne contiennent pas de gluten.

Je te recommande davantage les blés anciens plutôt que le blé moderne, comme le petit épeautre, l’épeautre, le kamut ou encore le khorasan. Ils contiennent une petite part de gluten, qui est relativement bien supportée par l’organisme.

Les produits sans gluten sont des produits industriels très transformés. Il est préférable de consommer un pain au petit épeautre qui contient peu de gluten plutôt qu’un pain sans gluten, acheté au supermarché, sous plastique avec une mauvaise composition.

Attention aussi à la composition des produits alimentaires

Le gluten se cache partout et sous de nombreuses formes. Apprends à identifier le gluten grâce à la lecture des ingrédients qui figure sur les emballages. Par exemple, il est possible d’acheter de la moutarde avec du gluten dedans. 

Mon conseil est de rester sur des aliments de base, c’est-à-dire non transformés, de forme brute.

Pour plus d’informations, voici ma vidéo YouTube :

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer lire :